Ça fait 2 jours que je récupère les anciens articles sur ce site... J'en suis à 1/4... C'est long. 😆

C'est du copier-coller, mais il faut que je retape la date, que j'affecte les tags, que je vérifie liens et orthographe (les "malgré que" que je trouve... 😑), et que je remplace les smileys en image par des smileys unicode.

Et l'air de rien ça prend du temps. 😛

Pff en fait je vais garder les vieux liens morts, on s'en fout. 😛

J'ai eu une idée l'autre jour : vu que mon vieux site Plone n'est pas mis à jour et ne le sera pas, du fait de l'abandon de plusieurs produits clés (dont Quills, qui gère le côte blog), je me suis dit que je pourrais récupérer les vieux articles ici.

Mais j'étais confronté à un problème insoluble, la valeur "Date de publication" des articles ne voulait pas s'afficher, bien qu'activé dans les paramètres des articles... Du coup j'affiche la date de création, et les vieux articles auraient la date de création affichée, mais seraient classés sur date de publication, invisible...

Et ce n'est qu'aujourd'hui que je découvre qu'il y a un réglage dans "Menus", et que chaque élément de menu du site a des paramètres d'affichage propre. Dont un "Montrer date de publication", en "Masquer" de base... Suffit de regarder dans la doc du template Protostar... 😑

Je peux enfin mettre la date de publication pour les articles, et non la date de création. J'ignore la raison de ce réglage par défaut, mais bon, je le sais maintenant. 😛

Je vais commencer à récupérer les vieux articles alors, petit à petit. Il y en a juste dans les 600... Et à relire, il y a beaucoup de conneries (et plus encore de liens morts)... Je me demande si c'est une vraie bonne idée ?

Le Raspberry Pi (ci-dessous RPi) est un ordinateur quasi complet de la taille d'une carte de crédit, utilisant des composants pour smartphones, à un prix modique, qui est devenu incroyablement puissant depuis ses débuts modestes.

Il se trouve que j'ai un de ces premiers modèles, à processeur monocore. Pas très puissant, et qui galère dès qu'il y a parallélisme. Et pourtant.

Je me suis dit l'autre jour, en aidant une copine prof de maths à réinstaller un Raspbian pour son RPi de cours, que vu la simplicité de mon serveur web actuel (et du trafic faramineux - 50 Mo/jour - que ce site génère), je pourrais peut-être m'auto-héberger à la maison avec un RPi.

J'ai donc ressorti mon vieux model B, et après avoir passé un peu de temps à apprendre à utiliser Raspbian (quelques petites différences avec Debian quand même), je me suis rendu compte que mon site pourrait très tourner sur un 3 B ou B+. Le model B original peine un peu, mais vu ses caractéristiques, c'est complètement normal.

Sachant qu'un an d'abonnement à un VPS SSD chez OVH coûte quasiment le même prix qu'un model 3 B+, je me tâte...

Depuis que j'ai un Amazon Echo à la maison, j'étais curieux de voir comment l'appareil se comportait avec des solutions de domotique. Parce que avoir la météo et les rappels c'est bien, mais faut aller plus loin.

Et ce que j'avais vu passer, c'est Philips Hue. Bien que Philips m'ait fait une crasse dans le passé, je retiens ma nouvelle expérience de magnanimité envers SFR et je tente l'expérience via une vente flash d'Amazon.

C'est un kit deux ampoules White and Ambiance, un pont et un variateur Hue. J'expliquerai ces termes occultes dans la suite, pas de panique. Le truc amusant, c'est que la fiche produit indiquait Color and Ambiance, mais que la photo montrait White and Ambiance. Et je ne m'ensuis rendu compte que genre une semaine après. Mais c'était une bonne affaire tout de même. Et j'en ai acheté un tas ensuite, pendant Prime Day. 😀

Donc le système Hue se compose de 3 types d'éléments, pont, ampoules et interrupteurs.

Le pont Hue Bridge est l'élément central du système. Il se branche en Ethernet au réseau (et au secteur), et il pilote les ampoules et interrupteurs.

Hue Bridge

Hue Bridge

Il dispose d'un unique bouton qui sert à appairer le système aux applications, dont l'app Philips Hue.

En ce qui concerne les ampoules, il en existe de nombreux types, entre les ampoules à vis, à bayonette, les lampes décoratives, les bandeaux lumineux, éclairage intérieur, extérieur, et j'en passe, il y en a pour tous les goûts. Pour ma part, j'ai choisi de remplacer mes ampoules intérieures existantes par des Hue. J'ai maintenant un assortiment de 3 types d'ampoules, White and Color Ambiance, White Ambiance, et White.

L'ampoule Hue White and Color Ambiance est le modèle le plus avancé. Elle peut afficher 16 millions de couleurs, et propose un blanc de 2000 K à 6500 K, avec possibilité de varier l'intensité. Je m'en sers dans les pièces de vie, comme le salon ou les chambres, ça permet de définir des ambiances en couleur. C'est aussi des super veilleuses pour les enfants !

Hue Color and White Ambiance

Hue White and Color Ambiance

L'ampoule Hue White Ambiance laisse de côté les 16 millions de couleurs mais conserve les nuances de blanc et le réglage d'intensité. Celle-ci équipe mes salles d'eau, où la couleur n'est pas très pertinente, mais où la possibilité de changer entre un blanc chaud ou froid est intéressante, suivant qu'un veuille se détendre dans le bain ou se maquiller.

huewhiteambiance

Hue White Ambiance

Enfin, l'ampoule Hue White n'émet que du blanc chaud (2700 K), mais permet toujours de varier l'intensité. Celle-ci équipe l'entrée, le couloir et les toilettes. La possibilité de varier l'intensité suivant l'heure garantit un éclairage qui n'arrache pas les yeux la nuit. 👌

huewhite

Hue White

Philips propose trois types d'interrupteurs : un détecteur de mouvements, un variateur et l'interrupteur Tap, qui permet d'activer des scènes entières, dans de multiples pièces avec des éclairages variés. N'habitant pas dans un manoir, le Tap me semble superflu. Je me suis conté de variateurs et de détecteurs de mouvements.

Le variateur vient avec un support équipé d'adhésif double face qui permet une fixation simple et rapide. Et je dis support, car la commande elle-même est une télécommande détachable ! Inconvéniant, marche sur piles (bouton). Avantage, on peut commander les luminaires du fond de son lit. 😉 4 boutons sont présents, un premier bouton qui active l'ampoule et cycle sur 4 programmations différentes, deux pour varier l'intensité, et un dernier pour éteindre.

huevariateur

Hue variateur

Le détecteur de mouvements quant à lui n'a aucune commande. Il dispose comme son nom l'indique d'un détecteur de mouvements, mais aussi d'un capteur de luminosité.  Le détecteur de mouvement s'ouvre à 100° et à 5 m, ce qui est permet une couverture raisonnable. Il est fourni avec des vis de fixation et un support magnétique. Le support magnétique peut se fixer à un cadre de porte, ce qui évite encore une installation lourde avec perçage. Le détecteur peut être orienté d'environ 45° dans tous les sens sur le support.

J'en ai installé dans les endroits de passage, comme les couloirs. En cas de mouvement dans le champ de détection, il active la ou les lampes associées, sous condition de luminosité assez faible, réglable dans l'application. L'intensité de la lumière peut aussi être programmée suivant l'heure de la journée.

huedetecteurdemouvements

Hue détecteur de mouvements

Dans l'appli Philips Hue, on peut définir des "scénarios", des couleurs et des intensités personnalisées pour chaque pièce. Voici celles par défaut pour une ampoule White and Color Ambiance ou White Ambiance :

huescenario

Scénario Hue

Pour les White and Color Ambiance, on peut choisir la couleur, et ce pour chaque ampoule indépendamment si la pièce en comporte plusieurs, et pour toutes les Ambiance, on peut choisir le blanc souhaité :

huecouleurshueblanc

Scénario Hue

Pour la Hue White, seuls les scénarios Lumineux, Atténué et Veilleuse sont proposés, vu qu'elles n'ont qu'une valeur de blanc.

Les variateurs proposent quatre programmations différentes pour le bouton d'allumage, alternant à chaque appui, le premier rappelant la dernière valeur allumée.

huepressions

Pressions variateur Hue

Pour le capteur de mouvements, les règlages proposés sont assez fins, entre le choix de la ou des pièces à contrôler, du comportement jour/nuit (horaires réglables), et l'action à effectuer sans mouvements supplémentaires.

huereglagesdetecteur1

Réglages détecteur de mouvements

La sensibilité des capteurs peut aussi être ajustée, le capteur de luminosité empêche notamment l'éclairage si la lumière est suffisante.

huereglagesdetecteur2huereglagesdetecteur3

Réglages capteurs

L'application Philips Hue permet également de programmer des routines. Chez moi, Séverine se réveille plus tôt le matin, et a pu régler l'allumage progressif de la lumière de la salle de bains sur 5 minutes à partir de son heure de réveil. Ensuite, la lumière du salon est allumée juste avant qu'elle descende de l'étage sur une teinte douce. Tous les luminaires sont éteints un peu après notre heure départ pour l'école/travail, et la lumière du salon diminue progressivement en fin de soirée pour nous préparer au sommeil, tandis que les veilleuses des enfants sont allumée et éteintes automatiquement pour leur heure de coucher et de réveil.

Et donc cerise sur le gâteau, tout le système est pilotable à la voix par Amazon Echo. On peut lui demander d'allumer tel ou tel scénario dans telle ou telle pièce, de demander de tout allumer ou tout éteindre, c'est pratique et amusant. 😉

Au final, Philips Hue m'a révolutionné l'éclairage, en le rendant plus flexible et automatique. Il y a certaines pièces où je n'ai plus à toucher aux interrupteurs ! Cela dit en passant, le problème ensuite, c'est les interrupteurs existants. Les ampoules Hue sont vissées à la place des ampoules existantes. Et les ampoules Hue doivent être alimentées électriquement pour fonctionner, donc il faut laisser l'interrupteur mural allumé ! Et il faut penser après à appuyer sur l'interrupteur du variateur pour commander l'éclairage... Au début, je me trompais sans arrêt, éteignant l'ampoule, et la rallumant... Je me suis éduqué à la nouvelle configuration en bloquant l'interrupteur mural avec du ruban adhésif. 🤣

Un des seuls défauts que j'ai relevé est justement lié à ce genre de manipulation : si on éteint électriquement l'ampoule Hue et qu'on la rallume, elle s'allume en scénario "Lumineux" par défaut. Et pas moyen de changer ce scénario de base en autre chose... Enfin, si, il y a des mecs qui utilisent l'interface de programmation pour détecter si une ampoule revient en ligne pour lui appliquer l'état qu'ils veulent. Mais je suis pas aussi hardcore. 😁

Ah si, il y a un autre défaut, le prix. Les ampoules coûtent de 20 à 50 € l'unité, un variateur 20 € et un détecteur de mouvements près de 40 €. Equiper une maison entière coûte une fortune ! Heureusement les ampoules ont une durée de vie annoncée de 25000 heures, ce qui représente un peu moins de 3 ans en temps continu, ou plus de dix ans à raison de 6 heures d'éclairage par jour. C'est un investissement, mais qui se justifie complètement pour moi au vu du confort apporté.