Mon célèbre et très fréquenté site web a été coupé du net du jeudi 23 novembre 2017 au samedi 2 décembre 2017. Oui, c'est le drame. :D

J'ai un vieux serveur au boulot qui me sert d'hébergement personnel, et c'est lui qui sert ces pages (avec d'autres de mes sites tout aussi célèbres et fréquentés).

Mais ! Ce fatidique jeudi 23 novembre, la ligne internet principale de mon boulot est tombée en panne. D'un coup. Comme ça. Crac.

C'est une ligne SDSL 4 Mbps symétrique fournie par Completel (maintenant SFR Business), pour le compte de Renater. Normalement elle est super fiable (sauf une fois l'année dernière où ils ont foiré une migration...).

Mais ! Ce fatidique jeudi 23 novembre, la ligne internet principale de mon boulot n'est pas revenue. Du tout.

On a contacté le NOC Renater, qui a relancé SFR Business à de nombreuses reprises, pour finalement avoir une paire de techs qui sont venus changer le modem le lundi suivant... Sans succès.

Là le GTR de 4 heures est complètement dépassé, on passe à 4+ jours.

Et depuis plus de nouvelles. le NOC Renater a escaladé tout ce qu'il pouvait, mais rien.

Donc j'ai passé une grande partie de la semaine dernière à reconfigurer nos routeurs et serveurs pour utiliser notre ligne ADSL de secours (16 down/1 up Mbps). C'est une ligne qu'on a prise pour le confort d'utilisation en fait. Elle sert à surfer en utilisation normale, et on laisse la SDSL pour le trafic des serveurs.

Mais ! Là, j'ai dû tout faire passer par l'ADSL. Avec son up d'un méga... Cerise sur le gâteau, notre ligne SDSL dessert une plage IP routable (un /24 complet !), donc je ne me posais pas de questions sur l'ouverture de ports ou redirections, tout est en direct.

Mais ! Là, je dois tout NATer. C'est relou, mais je sais faire. Donc j'ai fait.

Mais ! On héberge aussi le DNS pour notre sous-domaine, et il est inaccessible. Donc je ne peux pas propager la modification des noms pour rediriger les requêtes vers la ligne ADSL... Donc j'ai dû remonter un DNS chez OVH (on a déjà exporté certaines machines là-bas), demander au CNRS d'annuler la délégation, mettre à jour la zone, et la redéléguer...

Mais ! Comme un con je me suis gouré sur l'adresse IP du nouveau DNS, et il s'est propagé... Ça a mis un temps (ressenti) infini à se corriger. Et les noms ont été correctement propagés. Et la ligne ADSL a grave saturé. :D

Là on est toujours au point où la SDSL est morte (sans espoir de retour), et où Renater nous a prêté un routeur cellulaire 4G (2 Mbps symétrique).

Mais ! Le routeur 4G est fourni par Bouygues, c'est un modèle et service grand public, donc pas de mode bridge, plein de filtres réseau. Du coup pas utilisable pour de l'hébergement... Donc on doit utiliser ça pour surfer, pour soulager l'ADSL. En plus le mec qui nous a amené le routeur 4G nous dit que ça leur arrive une fois par an que SFR Business merde une des lignes SDSL de leur parc, et qu'ils mettent des semaines et des semaines à la retaper...

Le drame, je vous dis. :D

Finalement ça marche bien Quad9. Je ne sais toujours pas ce qui a causé le problème de Netflix, mais bon... Du coup tout le monde utilise Quad9 à la maison, et au boulot. :D

J'ai encore assez de souvenirs d'allemand pour trouver ça marrant. :)

Quad9 est un nouveau projet appuyé par IBM, un DNS gratuit, avec des fonctions de sécurité supplémentaires, qui bloque les domaines louches et qui fonctionne en DNS over TLS.

Ça m'a l'air intéressant, et j'avais basculé les machines à la maison, mais... Une fois le changement fait, les clients Netflix sur Android n'arrivent plus à charger les vidéo. Ça reste sur "Chargement" sans fin...

Du coup je suis revenu sur le DNS Google. Je vais creuser et essayer de savoir ce qui cloche.

[Supplemental]

Bon, il semble que la dernière mise à jour de l'appli Netflix règle le problème. Go Quad9 !

[Supplemental]

En fait non, je suis revenu à 8.8.8.8 à la maison... :/