En 1997, j'ai eu accès au "haut débit", par câble, par une boîte qui a été rachetée par Numéricâble (qui a fusionné avec SFR par la suite). C'était une connexion de 512 kbps down, 128 kbps up, permanente, avec une limite de trafic de quelques centaines de Mo (l'infini à l'époque). C'était un sacré changement de ma connexion modem 28 kbps !

J'ai conservé cette ligne jusqu'à mon emménagement avec Séverine, en 2003. J'ai eu l'ADSL. Par SFR (encore). Je voulais Free, mais la ligne n'apparaissait pas chez eux et j'étais trop pressé... Donc j'ai eu une connexion de 6 Mbps down, 1 Mbps up, sans limite de durée ou de trafic (merci Free !).

J'ai failli changer et avoir la fibre en 2009, mais... On a déménagé. :) Et ma nouvelle maison n'était pas raccordée à la fibre... Donc j'ai eu une ligne ADSL, par... Orange, suite à bisbilles avec SFR. Une connexion de 6 Mbps down, 1 Mbps up, comme avant. J'ai changé aussi pour Free par la suite, un peu pour le principe (Orange quoi), et beaucoup pour la Freebox Révolution.

L'année dernière, j'ai eu des brochures dans la boîte aux lettres qui me disaient que mon quartier a été fibré. J'avais pas vu de travaux, ça m'avait étonné. Et c'était SFR. Et suite à mes emmerdes au boulot et à la difficile rupture d'avec SFR la fois précédente, je n'ai pas voulu y passer. Surtout que l'abonnement était bien plus cher que mon ADSL chez Free (sans compter la perte de la réduction sur las abonnements Free Mobile). Je pensais que Free allait se greffer sur l'infrastructure et que je pourrai migrer mon abonnement.

Mais non. Seul Orange a mutualisé la connexion. Mais Orange quoi. Et Orange ne propose que 500 Mbps down, 200 Mbps up pour 37 €/mois (monte à 55 €/mois après un an). SFR propose 1 Gbps down et 200 Mbps up, pour le même prix.

J'ai attendu Free, qui vend du 1 Gbps down, 200 Mbps up pour 38 € (forever). Mais ils ne sont pas venus. :)

Et la semaine dernière, Red by SFR a fait une promo. 1 Gbps down, 200 Mbps up pour 15 € (normalement 100 Mbps down, 50 Mbps up pour ce prix). Sans engagement, forever. J'ai hésité. C'est quand même SFR. J'ai hésité 24 h. :D Et je me suis abonné. Je me suis qu'après tout, ça n'est que 15 € par mois, et je peux résilier à tout moment. Et au moins la maison est raccordée, si jamais Free veut bien se bouger.

L'installation s'est faite hier. Non sans mal, le technicien ne trouvait pas le raccordement de ma maison, et a un peu galéré à passer la fibre dans les gaines. Et j'ai donc su pourquoi je n'avais pas vu de travaux, tout s'est fait dans les gaines existantes dans la rue. Mais au final, ça a été une installation parfaite, sans aucun trou percé, juste au prix de la perte d'une prise téléphonique dans le bureau (le mec a tiré la fibre en remplaçant le câble téléphonique).

Je sais que Red by SFR est la marque low cost de SFR. Et à 15 €, j'ai vraiment juste la ligne et le débit, pas de télé, pas d'abonnements, rien. Ah si, le téléphone avec les centaines de pays joignables gratuitement en fixe. Honnêtement, j'avais un peu peur pour le débit, vu que la garantie en dessous de laquelle le contrat est résiliable sans conditions est super faible. Je n'ai plus le chiffre en tête (et je ne le retrouve pas...), mais c'est quelque chose comme 100 kbps. Ils ne prennent pas de risques.

Bien... J'ai été très agréablement surpris : j'ai bien en effet 1 Gbps down, 200 Mbps up. A toute heure de la journée. Il est possible que l'absence de voisins top geeks favorise ma bande passante. :) Du coup je vais garder Free et Red by SFR jusqu'en septembre, histoire de voir si la ligne reste stable.

Note en passant, si jamais vous voyez chez vous que la prise d'arrivée de la fibre est fixée de façon un peu bancale, faites attention quand vous la démontez et remontez pour avoir quelque chose de propre : moi j'ai induit une petite boucle supplémentaire sur le brin, ce qui a causé de sérieuses instabilités... J'ai eu une petite frayeur, mais en redressant le brin (et en comprenant pourquoi la prise devait être bancale), tout est reparti à la normale. ;)

Sinon je disais que j'avais changé d'abonnement ADSL pour avoir une Freebox Révolution. Bien ça fait mal de revenir sur une Neufbox. La Freebox propose beaucoup de fonctions (le VPN !), donne plein de détails sur la connexion (la métrologie !), permet de personnaliser les divers paramètres (adressage LAN, DNS !), le pied. La Neufbox... Elle dit si la ligne est up, pas grand-chose de plus... :/

J'ai la fibre. :D

Je change de tél cette année. La dernière fois, j'hésitais entre Galaxy S8, LG V30 et Razer Phone. Après réflexion (et sorties de nouveaux modèles), ça ne sera peut-être aucun des trois. :D

Samsung a sorti des Galaxy S9 et S9+ depuis. Le design est quasi-inchangé, les caractéristiques ont été améliorées, et il y a un double capteur photo pour le S9+. Les prix sont restés les mêmes. Le S9+ me tente avec son appareil photo (j'avais dit que c'était trop grand, j'avais dit ça avec le premier Galaxy Note mais maintenant j'ai un téléphone aussi grand), mais on trouve des S8 à 500 €, je ne sais pas du coup si les nouveautés du S9+ justifient l'écart de prix...

Galaxy S9+

J'avais envisagé le LG V30, mais un article m'a rappelé que le modèle européen était bridé, notamment au niveau sononre, le fameux Quad DAC étant absent... Lâcher 800 € sur un modèle inférieur, non merci...

Bon et le Razer Phone est aussi out, pas étanche et son appareil photo est pourri même après la mise à jour supposée corriger les performances...

Et là par surprise, Huawei me sort un P20 Pro, avec un appareil photo de folie, 40 Mpixels + 8 Mpixels télé + 20 Mpixels NB. Mais son écran n'est pas aussi défini que le S9+ (1080), il n'a pas de lecteur de carte mémoire (mais 128 Go de stockage quand même). Et il a un putain de notch (die iPhone X).

P20 Pro

LG doit sortir son G7 dans le mois qui suit, il a l'air prometteur, mais putain de notch... Et j'attends encore Razer avec le Razer Phone 2 en août.

Ma quête continue...

Maintenant que mon Echo est configuré et installé dans le salon, j'ai pu l'essayer en conditions réelles. Enfin, la version beta française d'Alexa.

Le manuel me suggérait quelques commandes basiques, comme "Alexa, bonjour !" Pour cette phrase simple, Alexa ne se trompe jamais et me raconte une anecdote en rapport avec la date du jour. Pour le 7 mars, date d'installation, Alexa me parle du Boléro de Ravel, né le 7 mars 1875.

De même, pour "Qul temps il fait demain ?" (ou des variantes autour de la météo), elle donne le bulletin météo avec prévisions, températures, etc. Alexa a des fois du mal à capter "Vincennes" quand je demande le temps au boulot...

On peut aussi demander la lecture des actualités (choisis dans les skills), avec "Alexa quelles sont les nouvelles ?", cela provoque la lecture de quelques articles de presse. Aucun raté pour l'instant dans la compréhension de la commande, et lecture impeccable.

On peut programmer des alarmes avec une commande comme "Alexa mets une alarme dans cinq minutes" ou "Alexa mets un minuteur de cinq minutes". Alexa peut ensuite dire combien de temps il reste à la demande, mais ne peut pas annuler l'alarme seule, il faut passer par l'appli (un peu chiant).

Vu qu'Amazon me fournit un bonnement Amazon Music Unlimited pendant le temps de la beta, je peux aussi lancer des commandes comme "Alexa, joue Texas", qui a en effet diffusé des morceaux du groupe Texas. On peut aussi avoir des stations de radio par TuneIn. Mais Alexa ne trouve pas Chérie FM... Je ne dois pas dire le nom tel qu'il est dans TuneIn... Alexa ne comprend pas non plus "Chérie", qui semble trop générique. Je devrais essayer "radio Chérie" ?

Par contre c'est quasi-impossible de lui faire jouer des morceaux en langue autre que français, étant calibré pour comprendre le français, parler anglais perturbe considérablement Alexa... Les seuls que j'ai réussi à faire jouer (intentionnellement) est "One" de "U2" et "Skyfall" d'"Adele"...

Alexa m'a suggéré un jour de lui demander de "Faire un rap". C'était pas super terrible avec sa voix posée... Pas trop le sens du rythme, Alexa.

Ma fille m'a posé des questions sur ce boîtier étrange. Je lui ai dit de lui demander elle-même, mais soit elle ne parle pas assez fort, soit les voix d'enfants ne sont pas reconnues... J'ai donc dû relayer ses questions : "Tu as quel âge ?" (deux fois, la première a été interprêtée comme "à quelle heure ?"), et "A quoi tu sers ?" Cette dernière question a donné un résultat inattendu sur l'appli (qui tient un historiques des commandes reconnues par Echo). Un peu trop de zèle des filtres... :)

Loupé !

On peut aussi effectuer des recherches avec Alexa, mais je ne sais pas quel est le moteur de recherche utilisé... On a demandé qui était la femme de John Lennon. Elle nous a répondu (texto) : "L'époux (!) de John Lennon est Cynthia Powell". OK. J'attendais Yoko Ono, ou au moins la liste des différentes épouses, pas juste la première...

Par contre il y a de sérieux manques sur la base de données d'Alexa. Elle connaît Albert Einstein, Edouard le Confesseur, Charlemagne, Louis IX, Louis Philippe, Nikola Tesla, Gandalf le gris et Marie-Antoinette, mais pas Brian Kernighan, Dennis Ritchie, Hedy Lamarr, Paul Atreides, Robocop ou Terminator... Que Google assistant (sur le téléphone) connaît.

D'ailleurs en regardant les possibilités de Google assistant, j'ai découvert qu'Alexa pouvait compter. Pratique.

Sinon après vingt jours, peu de réellement nouveaux skills, beaucoup de nouvelles sources d'info, plein de skills à la noix comme des blagues. Juste TP-Link et Philips qui ont adapté leurs applis de domotique à Alexa France.

Au final plutôt un bon départ, encore beaucoup de marge pour être réellement efficace.