En regardant les logs d'accès de mon serveur web, je me suis rendu compte que des gens (probablement) de Microsoft avaient fouillé mon blog. :)

Hier, j'ai enregistré le plus grand nombre de visites journalières depuis la mise en service de mon serveur web : 567 pages vues ! Et tout ça généré par 11 visiteurs...

En regardant de plus près l'origine de ces hits, on trouve ceci :

stats
Origine des visites

On voit que le traffic provient de cnc.net et xo.net. En fait, cnc.net, c'est Concentric Dial-Up Internet, une filiale de XO Communications, respectivement un provider RTC et un opérateur télécom. Et les hôtes de Concentric sont situés à Seattle, Washington (ou se connectent sur le nœud de Seattle). Et Microsoft Corporation est installé à Redmond, pas loin de Seattle... :)

Plus fort encore, le deuxième hôte répertorié fait partie d'un pool d'adresses IP de Microsoft !

Je me suis donc intéressé à ce qu'ils ont bien pu regarder (mes photos de vacances ? 😉), et j'ai trouvé ça :

stats2
URL consultées

Ils ont consulté les entrées de blog suivantes : Windows, c'est un peu bête, Ordinateurs et accoustique, et Téléphone, logos et sonneries. Et ils ont conduit des recherches à partir de ces pages, par sujet, par jour, par mots-clés, etc...

Ils ont dû donc voir toutes les "gentillesses" que je dis à propos de Windows, ma tentative de supprimer l'activation du Media Center (en ayant une licence valide, quand même), que le Media Center pue en fin de compte, et tout et tout. :)

J'ai eu chaud, pour un peu j'avais les avocats de Microsoft au cul, et j'aurais été forcé de conclure un accord amiable et d'accepter une Xbox... ;)

Ze niou Valken.org s'enrichit d'une nouvelle section sur les films/livres que j'ai vus/lus.

J'avais déjà ça en tête depuis un moment, quand j'ai mis à jour ma présentation, là où je parle du dernier livre que j'ai lu. Mais je me demandais si ça n'allait pas être ridicule, alors que je ne suis pas un super expert en la matière. Mais en voyant que les gens cherchaient des explications sur tel ou tel livre sur le net (j'ai eu un hit par quelqu'un qui cherchait da vinci code explication), je me suis dit que je pourrais parler de ce que j'ai vu/lu, ce que j'ai aimé, pas aimé, et essayer d'approfondir si je peux.

La section J'ai vu/lu est donc ouverte [n'existe plus sur Valken's Notepad !]. 🙂 Le premier article est sur la série Dune House, de Brian Herbert et Kevin J. Anderson.

Ah, et je ne pense pas pouvoir alimenter cette section aussi "souvent" que mon blog... 🙂 Mais je vais essayer. Je pense pour les prochains articles Da Vinci Code (justement), et Prisonniers du temps (Timeline). Le film est sorti, pour ce dernier, et j'ai pas trop aimé. 😉

Mes impressions sur les livres, remarques, critiques, parallèles avec la série originale, etc... Eviter de lire si on veut lire Dune ou Prelude to Dune.

Ici je vais admettre que tout le monde a lu la première série Dune.

Déjà, je trouve que les titres ne sont pas très originaux, mais c'est une affaire de goût... 🙂 En même temps, ça indique au lecteur quel sera le sujet principal du livre. Non que dans Dune House Atreides on ne parle que des Atreides, mais que l'intrigue s'attarde plus sur ce qui se passe sur Caladan. De même pour Dune House Harkonnen, on en apprend plus sur Giedi Prime et la famille Harkonnen. Ce qui n'est pas une mauvaise chose, vu qu'on ignore presque tout des origines des personnages de Dune.

Mais en même temps, j'ai quand l'impression que c'est une sorte de visite des lieux célèbres de Dune, qui n'ont jamais été réellement décrits. De Dune à l'Empereur-Dieu de Dune (j'ai lu la première série en français, je cite donc les titres en français, mais je relirai le tout en anglais bientôt), tout ou presque se passe sur Arrakis. C'est seulement à partir des Hérétiques de Dune qu'on s'aventure un peu sur d'autres mondes.

La série des House ne reste pas concentrée sur Arrakis, et explore les lieux connus de l'Imperium : Caladan, Giedi Prime, Kaitain, Ix, Wallach IX, Salusa Secondus... Je ne me rappelle plus si Lankiveil et Ginaz sont cités dans Dune... Peu de lieux sont vraiment nouveaux, comme Ecaz, Grumman, Richese et Beakkal, mais ils sont juste cités comme Ix dans Dune. Ces nouveaux lieux sont mentionnés car ils sont les mondes d'origine de Grandes Maisons du Landsraad avec lesquelles interagissent les héros des livres.

En parlant de héros, la balance Arrakis/protagonistes a changé en faveur des protagonistes de l'histoire. Ici, on nous décrit l'arrivée du Platétologiste Impérial, le père de Liet Kynes sur Arrakis, et on nous montre les fremen dans leur vie quotidienne. Arrakis est toujours importante car elle est la seule source d'épice, mais c'est pas un enjeu politique aussi important que dans Dune, car le fief appartient encore fermement aux Harkonnens.

Ce qui nous intéresse ici, c'est de savoir comment les divers personnages sont arrivés à la situation du début de Dune. Dune House Corrino pose même les bases pour les Hérétiques de Dune et la Maison des Mères, car c'est dans ce livre que l'amal, le melange synthétique est finalisé, et que des danseurs-visages sont envoyés aux confins de l'univers pour explorer les mondes colonisables. Le même amal consommé par les Honorés Matriarches, et peut-être les mêmes danseurs-visages apparaissant en visions aux personnages de la Maison des Mères...

Une première critique pourrait être que Les House se contentent de décrire la vie et l'environnement des divers lieux maintes fois cités mais jamais réellement vus de Dune. En effet, on "voit" maintenant ce qu'est Caladan, comment on vit sur Giedi Prime, mais il y a pas ou peu de nouveaux mondes, et quand il y en a, la description en est succinte ou inexistante. On pourrait dire que c'est parce que les mondes décrits sont les places importantes de l'Imperium, et donc qu'on a l'essentiel, mais il aurait pu y avoir aussi des mondes importants qui sont retournés dans l'indifférence, pour telle ou telle raison. Mais cela aurait peut-être trop dilué l'histoire.

Et justement l'histoire des House tourne autour des personnages dont on n'a pas assez parlé dans Dune. Le Duc Leto, le Padishah Empereur Shaddam IV, Duncan Idaho, le Baron Harkonnen (même si le Baron est très présent dans Dune). Dans Dune, même le Comte Fenring est quasiment passé sous silence, alors qu'il est un Kwisatz Haderach manqué, donc pas complètement dénué d'intérêt. Les House réparent cet "oubli" et reviennent longuement sur les relations entre tous ces personnages "mineurs" de Dune.

Malgré leur pauvre participation à l'intrigue de Dune, les personnages des House sont des éléments cruciaux de l'histoire. Ils ont mis en place tout ce qui a amené aux événements de Dune. Au final même tellement que la série des Dune semble une conséquence directe des faits des House.

Ce qui est gênant dans les House, c'est qu'on sent qu'ils ont été écrits après la Maison des Mères. On réapprend ce qu'on sait du Bene Gesserit et du Bene Tleilax depuis les Hérétiques de Dune et la Maison des Mères, alors que ces deux entités disparaissent presque totalement ou sont très peu décrites dans Dune jusqu'au moins l'Empereur-Dieu de Dune. On apprend aussi dans Dune House Harkonnen que les cuves axlotl sont des femmes génétiquement modifiées, chose qui est cachée jusqu'aux hérétiques de Dune.

Cela fait que du point de vue de la continuité, il y a des pans de l'histoire qui disparaissent pendant des milliers d'années. Dans un sens, c'est pas vraiment contraire à l'esprit de Dune, avec ses sauts de 10000 ans dans le récit.

Et les auteurs ont assimilé certains détails du film de David Lynch et des téléfilms. Dans les House, les navigateurs sont capables de téléporter le vaisseau tout entier, en "pliant l'espace", comme dans le film. Il me semble que dans le livre Dune, il n'est pas question de ne pas se déplacer, bien au contraire. Le navigateur doit calculer et prévoir (littéralement voir à l'avance) les obstacles sur le chemin du vaisseau, qui file à une vitesse vertigineuse, ce qui implique de devoir connaître l'avenir à court terme pour pouvoir le conduire. Dans le même registre, je ne me rappelle pas qu'on décrive la couleur des uniformes des armées de chaque Maison, peut-être à part vert (la bannière verte) pour les Atreides. Dans Dune House, les Harkonnens ont un uniforme bleu pâle, comme dans le téléfilm Dune.

Malgré ces petites contradictions, il est plaisant de connaître le passé des personnages de Dune, même si certains itinéraires semblent un peu tirés par les cheveux. Par exemple, le Duc Leto recueille dans sa Maison deux transfuges de Giedi Prime, le principal monde Harkonnen, sans se poser trop de questions. De même, les auteurs font des efforts pour coller aux détails de Dune, sans vraiment convaincre. Gurney Halleck dit que le Duc Leto l'a sauvé des puits d'esclaves Harkonnen, mais en fait, Gurney se sauve pratiquement tout seul, c'est juste qu'il s'est faufilé dans un convoi d'obsidienne commandé par Leto Atreides.

Au final j'ai pas été déçu, l'histoire tient la route même si certains passages sont un peu longs et n'apportent pas grand-chose à l'intrigue (l'excursion en bateau de Leto et Rhombur de Dune House Atreides), et le profil des personnages est poussé, on comprend leur évolution, leurs motivations. Et le tout ne trahit pas l'ambiance de Dune, même en étant des livres dans l'univers de Dune où Dune passe au second plan ! 😉

Les trois premiers volumes dans la série Dune par Kevin J. Anderson et Brian Herbert, fils de Frank Herbert, auteur de la série originale.

Dune est une série de livres de science-fiction créée par Frank Herbert, qui décrit une société humaine plusieurs milliers d'années dans le futur. Cette société s'est reconstruite après s'être libéré du joug des machines pensantes, les ordinateurs, et qui a pour credo de ne jamais recréer de telles machines. Pour ce faire, les hommes développent des techniques d'entraînement qui repoussent les limites de la psyché humaine, faisant de certains des ordinateurs humains, d'autres ayant le don de préscience, ou la mémoire des générations passées.

Tout cet univers repose sur une substance mystérieuse, l'épice mélange. Cette substance prolonge la vie, et décuple les capacités intellectuelles humaines. Mais l'épice ne se trouve que sur une seule platète dans tout l'univers : Arrakis, appelée par ses habitants Dune.

L'intrigue de la série Dune de Frank Herbert tourne autour de Dune, de l'épice, des grandes maisons de l'Impérium, et les autres puissances, le Bene Gesserit, le Bene Tleilax, qui convoitent la planète et sa richesse. Sans oublier les Fremen, les habitants de Dune, qui rèvent du jour où ils seront les seuls maîtres de la destinée de leur planète.

La série initiée par Brian Herbert et Kevin J. Anderson ne reprend pas la suite de l'histoire dévoilée par Frank Herbert, mais remonte plusieurs dizaines d'années dans le passé, et explore les origines des personnages de Dune, leurs relations, et les évènements qui ont mis en place le bouleversement décrit dans Dune.

Malgré que le style des deux nouveaux auteurs ne soit pas du niveau de feu Frank Herbert, il n'en reste pas désagréable, au contraire. Et l'histoire est toujours riche et intriguante, comme dans la série originale. Car Dune n'est pas seulement un livre de science-fiction, il parle de politique, de philosophie, d'écologie, d'Histoire. Et Brian Herbet et Kevin J. Anderson sont restés fidèles à ce profil si particulier de Dune. A lire si on a aimé Dune. Je pense que lire la série des House avant la série des Dune peut être un peu déroutante, et les divers références et clins d'œil à la série originale ne seront pas compris. D'un autre côté, ça réserve les diverses surprises des destins des divers personnages... 🙂

Maintenant, les révélations...