C'est sensé être un blog, et on est sensé écrire souvent dans un blog...

Parce que ça fait encore une semaine que j'ai rien mis de neuf... En même temps, il y a rien de nouveau, donc bon... Mais je vais quand même étaler deux trois trucs.

Mon site est techniquement pas mal, je pense. Esthètiquement, je sais pas (le thème par défaut ou presque, hum), mais techniquement, j'y ai mis du mien, et ça tourne pas mal. 🙂 Mais ce qui est nul, c'est l'absence de la possibilité de poster des commentaires. C'est en partie dû à Plone, qui a retiré cette possibilité dans la version 1.0.2 (.3 ?), pours des raisons de sécurité (ou de politique ?), ensuite de SimpleBlog, qui avait un paramètre pour activer ou non les commentaires, qui a disparu ensuite. Le hic c'était que les commentaires plantaient l'appli, je l'avais donc désactivé spécifiquement dans le blog, et maintenant, il est coincé sur "pas de commentaires autorisés". Je suppose que c'est débloquable, dans la ZMI ou quoi, sur les droits et tout, mais comme ces connards de développeurs open source ne font jamais de docs correctes, je ne sais pas. Je pèse mes mots sur les dévs, ils font du bon boulot, mais ils sont complètement infoutus de l'expliquer. Et voilà que je te balance le source sur sf.net, et démerdez-vous. Je me démerde assez, mais des fois, c'est vraiment chiant. Je sais pas comment font les gens qui ne se démerdent pas autant. En fait si, je sais : ils ne font pas... 😕

Enfin bref, les commentaires, ça marche pas. Alors que même les pauvres trucs en PHP savent le faire... C'est quand méecirc;me la grave honte. Donc ce week-end, je vais tenter de bricoler mon site pour le remettre au carré, sans pour autant l'éclater. Il y a une solution simple, je prends tous les articles, je les copie dans un nouveau blog, et vlan je publie. Et hop six mois d'historique de perdus... 🙁 Je vais essayer de ruser, en réinstallant la vieille version qui avait le bouton d'autorisation de commentaires, en espérant qu'il puisse relire les infos d'une nouvelle version (ce qui est généralement pas le cas). On verra bien. Faut bien que je me rappelle de sauvegarder le tout avant de bricoler...

Complètement autre chose. Les parents de Séverine vont venir samedi soir. Ils veulent nous faire un cadeau à chacun de nous. Un petit quelque chose, comme un livre, ou un DVD. Le problème, c'est que je ne vois pas ce que je voudrais de plus que ce que j'ai. Dans cette gamme de prix, et en ce moment. Les jeux que j'attends sortent en septembre ou plus loin, pareil pour les DVDs. J'ai même pas un petit gadget technologique qui m'intéresse que je n'aie déjà. Et même des choses plus chères, en fait : le truc que je voulais avoir il y a un petit moment, c'était le PowerMac G5. Mais comme je le disais il y a quelque temps, une machine de bureau Macintosh, je ne vois pas très bien l'intérêt par rapport à une machine Windows. Mac OS X seul ne peut pas compenser la cruelle limite d'évolutivité de l'ensemble. Un seul lecteur optique, deux emplacements de disque dur, cartes graphiques dépassées hors de prix, etc... Je sais qu'on peut trafiquer l'intérieur pour y ajouter les disques, mais ça reste un bricolage peu élégant. Donc non, je veux pas de PowerMac G5.

Je suis donc arrivé à un point étrange, où j'ai tout ce que je veux (du moins, raisonnablement), et je n'ai pas d'autres envies. Et ça tombe bien, mon compte bancaire vient de passer en négatif (-3,95 €)... 🙂

Bon, il est temps d'aller manger, je crois que j'ai réussi à dépatouiller mes CDs de restauration pour les machines de colloques pour les centres de vacances du boulot. Faire une image de restauration, c'est facile, en soi. En faire un qui restaure une machine complète sans aucune intervention utilisateur (à part mettre le CD et allumer la machine), c'est un peu plus chiant... Si seulement mes utilisateurs avaient moins peur des machines et qu'ils RTFMaient plus...

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.