La semaine passée a été... intéressante.

Il y a eu juste 2 événements inattendus, mais ça a suffit pour gâcher ma semaine...

Déjà, mercredi. C'est la veille de la "grève monstrueuse" pour le pouvoir d'achat. Normalement pas de problèmes. Mais un rail s'est cassé à Auber tôt le matin, et du coup c'est pire que pendant les grèves... On a dû prendre le bus pour aller à La Défense (40 min), et ensuite prendre le métro, où les gens étaient contingentés rame par rame par la police... J'aurais dû prendre des photos, mais j'ai eu peur qu'ils me confisquent mon téléphone s'ils m'avaient vu...

Je suis arrivé à 10 h 45 en étant sorti à 8 h. Du coup j'ai pris une journée le lendemain. Une journée de galère de transport par semaine suffit.

J'ai hésité à faire le "pont" ensuite, mais j'ai décidé d'être courageux, et ça m'a (peut-être) desservi...

Vendredi soir, je rentre content d'être en week-end, quand Séverine m'appelle pour me dire qu'elle n'arrive pas à ouvrir la porte de l'appart. De tout temps cette porte a été chiante à ouvrir et à fermer, faut faire un gri-gri de sorcier pour actionner la serrure. Donc je me prépare à lutter un peu pour ouvrir.

Mais une fois devant la porte, je me rends compte que la serrure est complètement bloquée... Pas moyen de déverrouiller ! Après avoir tenté d'actionner la serrure un quart d'heure, je me résouds à appeler un serrurier. Heureusement j'ai un téléphone moderne avec accès 3G, je peux donc taper les pages jaunes et appeler le premier de la liste.

Il arrive au bout d'une heure, et essaie d'ouvrir la serrure, avec la clé, au cas où elle s'est juste coincée. Devant la résistance du mécanisme, il enfile un tournevis dans la clé et tourne encore, mais une moitié de clé lui reste sur le tournevis, et l'autre moitié dans la serrure...

S'en suivent 3 heures de perçage et de découpe, en vain. Ma feu serrure est un trou béant, mais ma porte blindée 5 points est toujours verrouillée... Le mec abandonne. Je suis dég.

Suite aux conseils des voisins, j'appelle les pompiers et la police pour leur demander s'ils ne pourraient pas venir chez moi pour casser une vitre pour ouvrir la porte de l'intérieur. Apparemment ni les pompiers ni la police ne font ce genre de choses... Mais je réussis à avoir les coordonnées d'un autre serrurier par la police.

Entre-temps le boucher de serrure revient et me dit que sa société va envoyer un autre serrurier expert qui pourra m'ouvrir la porte en moins de deux, mais je lui dis poliment d'aller se faire voir et que j'ai appelé un autre serrurier.

Le dit serrurier peut venir dans 45 min, mais il est déjà 21 h 30, et mes pauvres voisins ont déjà subi 3 h de perceuse. On lui dit de revenir le lendemain, et on va passer la nuit à l'hôtel (pas bon marché) du bout de la rue...

Le lendemain, le nouveau serrurier (dont la ponctualité n'est pas le fort) arrive vers 11 h, regarde l'état de la serrure, et me confirme que le mec de la veille est un rigolo. On aurait fait appel à lui au départ, il aurait réglé la chose en 20 min. Là, vu l'état des choses, ça lui prend presque une heure pour dépiauter la serrure morceau par morceau. Toutefois, la différence entre les deux serruriers se sentent tout de suite : le premier a laissé la serrure en lambeaux, le nouveau a juste fait deux trous super propres.

Il réussit à ouvrir la porte, sans casser les gonds ni les points, on est enfin de nouveau chez nous ! Mais c'est là que c'est la misère : vu que c'est une défaillance de la serrure, l'assurance (ces gros b@ar) ne prendra pas en charge le coût des travaux... Il faut qu'il y ait tentative d'effraction, ce qui n'est pas le cas. Et même si on avait été tentés de dire qu'il y a eu tentative d'effraction, fallait quand même appeler les flics et leur enfourner des bobards, c'est pas sans risques...

Et donc on a dû prendre sur nous, et acheter une nouvelle serrure. Or l'ancienne est une grosse "A2P Plus **" proche du top du top qui coûte deux premier-nés, et le remplacement coûte sensiblement la même chose... Puis comme c'est le week-end, le serrurier n'a pu trouver qu'un seul fournisseur ouvert, et il n'a pu poser la serrure que dimanche... On a passé la nuit barricadés chez nous.

Au final, j'ai une serrure neuve et une porte rebouchée (où il faut que je fasse des finitions). Et je sais maintenant pourquoi la porte était dure à fermer et ouvrir, et pourquoi elle s'est coincée : le gond supérieur s'est légèrement déformé, faisant affaisser le porte légèrement, juste assez pour que les points de fermeture ne soient pas exactement en face des trous. Et là, certains points ne revenaient plus, serrés contre le métal...

Le serrurier a rectifié ce défaut, et maintenant la porte s'ouvre et se ferme presque toute seule. C'est juste con que ça aie bouffé tout mon 1/2 13e mois...

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.