Bon, je voulais faire un petit journal de confinement comme tout le monde, surtout que c'est un blog, ici, à la base... Mais j'ai été très pris par le travail cette semaine et demie. Revenons un peu plus tôt...

Semaine 1 de ce qui allait devenir le confinement

Lundi

Les rumeurs couraient sur la fermeture des écoles et le télétravail forcé des parents obligés de garder leurs enfants à la maison... La nouvelle est tombée vendredi 13 mars. Comme je peux télétravailler sans presque aucun impact, c'est moi qui m'y colle. Séverine continue à aller travailler.

Je pensais que ça serait peut-être difficile de gérer les enfants. Mais ils ont eu des devoirs à faire, donc travail el matin, temps libre l'après-midi. Ça se passe bien. Je n'ai même pas tellement d'appels et de messages.

Le soir, la nouvelle tombe. C'est un confinment général de la population. Il faut télétravailler dans la mesure du possible. Le travail de Séverine n'a toujours pas pris de décision sur la question, elle retourne travailler le lendemain.

Mardi

Les enfants reprennent leur nouveau rythme d'école à la maison. Ils n'ont pas l'air d'être perturbés.

Côté boulot, ça explose. Ma glorieuse association attend la communication de la maison mère pour se prononcer, comme d'habitude. La maison mère, institut de recherche d'état semble pris de panique et tarde à communiquer officiellement. Ma glorieuse association réplique l'annonce pour ses propres employés, un jour plus tard.

Mais nombre d'employés se sont déjà confinés, soit pour les enfants, soit suite à l'annonce de la veille. Les gens se rappellent de l'existance d'un VPN chez nous. Beaucoup d'appels pour que je leur configure à distance et que je les connecte à l'application métier. C'est bien que mes efforts de faire un tutoriel détaillé pour ça sur l'intranet paie. 😒

Les informations ne tournent qu'autour du COVID-19. Je me demande ce que disent les gens qui disaient que ce n'était qu'une grosse grippe et qu'il ne fallait pas s'affoler...

Séverine revient avec une bonne nouvelle, elle a été choisie pour télétravailler. Oui, le travail de Séverine garde une majorité de personnel physique dans leurs locaux...

Mercredi

Un de mes nouveaux collègues me suggère de monter une plateforme de visioconférence basée sur Jitsi Meet sur notre infrastructure, les outils fournis par notre maison mère étant déjà en cours de saturation. Il m'envoie le lien vers un tuto de Framasoft. C'est simplissime à mettre en place. Mais de base, c'est ouvert à tous vents, n'importe qui peut s'amener et créer une conférence... Je monte ça pour enrayer les saturations, et je créée les conditions pour une autre... 🤔

Je galère dessus ensuite une semaine pour diverses raisons. Je voulais une authentification LDAP avec notre AD, mais je n'ai jamais compris exactement pourquoi Jitsi Meet ne contactait jamais l'AD. Je finis par laisser tomber au bout de deux jours.

Après je me rends compte que j'ai un problème de DNS... 😑 Mon Jitsi Meet déconne à plein tubes parce que les clients ne trouvent pas l'adresse... Je finis par résoudre le problème, les noms sont correctement répliqués, c'est bien.

Enfin, je vois que Webmin, qui m'a fidèlement servi toutes ces années me fait une crasse... Il utilise le port UDP 10000 pour contacter d'autres serveurs Webmin auxquels il serait associé. Mais Jitsi Meet utilise juste UDP 10000 pour les flux vidéos... 😑 Encore une journée de perdue.

On est mardi suivant, le site fonctionne enfin. Je le réplique sur un autre site en backup, et on a l'occasion de s'en servir pour une réunion. On a tout plein de problèmes, des gens qui n'arrivent pas à se connecter, des échos, tout ça...

Pourtant le système est réputé peu gourmand en ressources... Il est possible que ce soit le fait que la plupart des gens utilisent Firefox chez nous et que Firefox n'est pas super compatible avec jitsi Meet. Chrome semble bien plus à l'aise, on va recommander aux gens de l'utiliser pour les conférences, on verra ce que ça donne.

Le reste de la semaine

Pour moi ça s'est passé très vite, plongé dans mes problèmes de visioconférence. Pas mal d'appels pour configurer les accès, rien de bien méchant. Mais je n'ai pas eu une minute à moi. Heureusement, je me tiens (presque toujours) à mes horaires de télétravail, l'heure c'est l'heure. Si j'ai quelque chose en cours, je n'arrive pas à m'arrêter, mais je prends sur moi et je fais autre chose. J'ai quand même travaillé sur Jitsi Meet jusqu'à 21 h 30 vendredi, et j'ai commandé un câble USB pour un personnel qui a emmené l'imprimante de son bureau chez lui à minuit passées hier...😒

Le week-end

On a eu un week-end tout à fait normal, le confinement ne nous change pas beaucoup, on est très casaniers. Séverine pousse les enfants à aller dans le jardin, et ils résistent. 😅

Remarques diverses

Je vois que Séverine ne peut pas vraiment télétravailler. Elle commence plus tôt qu'en physique et termine plus tard. Elle n'arrive pas à faire la part des choses, ça pourrait devenir ardu à long terme.

Je disais que les enfants n'ont pas l'air de souffrir de la situation. Mais le petit s'inquiète de la nature du virus et de ce qu'il entend à la télé, les morts, tout ça. On lui explique de façon simple, honnêtement. Il a l'air rassuré.

Le monde semble avoir disparu sous le COVID-19. On ne parle plus de rien d'autre. C'est un peu lassant.

Séverine a cassé son téléphone en le faisant tomber dans la cuisine mercredi, à son premier jour de confinement. L'écran s'est complètement fissuré. Il était déjà tombé à plusieurs reprises, c'était le coup de trop. On a dû en racheter un. Un écran de Galaxy S8 c'est dans les 250 €... 🙄 Mettre ça dans un téléphone de 3 ans, c'est un peu abuser. Vaut mieux racheter le modèle de l'année pour 900. 😉

La Corée du Sud est souvent citée en modèle pour la gestion de la crise. Je sais qu'il y a des différences culturelles mais comment un pays comme la France peut autant galérer par rapport à la Corée ? Le New York Times analyse le cas coréen et suggère pourquoi son modèle n'est pas transposable.

Ah, et j'ai découvert que mon mode de vie préféré s'appelle confinement. 😑

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.