VMWare a sauvé mes mails.

Je déménage dans une semaine dans une maison toute neuve qui n'aura pas le net pendant quelques semaines (estimation à la louche). Et comme mon serveur mail principal est le mien propre, j'étais parti pour perdre toute ma correspondance pendant ce temps...

Mais c'était sans compter les nouveaux services de virtualisation que j'ai implémentés au boulot. 🙂 Maintenant on a deux serveurs VMWare ESXi qui regorgent de ressources. Et j'ai donc pu répliquer les services de mail de Britig (mon serveur physique) sur un serveur virtuel, Annis. 🙂

La cerise sur le gâteau est qu'ayant une IP fixe, et ayant la main sur le DNS, mon serveur mail a même un reverse correct, et son adresse ne provient pas d'un pool d'adresses pour ADSL domestique. J'ai maintenant un serveur mail respectable. 😉

Pour la procédure, c'est tout simple. J'avais déjà un serveur mail fonctionnel installé suivant ces instructions, et pour le répliquer, je me suis contenté d'installer un serveur FreeBSD tout neuf (de même version que l'original), de recopier les fichiers de conf de /usr/local/etc, ainsi que les bases de données des divers logiciels (amavis, SpamAssassin, Postgrey, etc), et de changer la définition du MX sur mon DNS.

L'installation a pris une grosse demi-journée, et la bascule même pas 5 minutes. Ce qui fait que si je dois remigrer mon serveur mail ailleurs, je peux le faire simplement et rapidement. 🙂

Bon par contre le serveur web reste chez moi, et ce site sera coupé le temps de rétablir une ligne ADSL à la nouvelle maison (les serveurs du boulot n'ont pas assez d'espace disque pour mon site bourré de photos gratuites... 😛).

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.