Imprimer
Croisière sur l'Adriatique : le meilleur voyage de ma vie ! 🙂
  • Jour 1 : embarquement à Venise 
  • On a pris l'avion pour aller à Venise, lieu de notre embarquement. On pensait faire un petit tour rapide de la ville, mais il faisait trop mauvais... En plus une fois dans le bateau, on s'est sentis perdus dans l'immensité des lieux... Quelques clichés de Venise vue du bateau.
  • Jour 2 : escale à Bari 
  • Après un premier repas gargantuesque (faut pas prendre le menu régional), et une traversée un peu mouvementée (beaucoup de vent), on est arrivés à Bari pour une courte escale et une visite de la ville, dont la basilique St-Nicolas.
  • Jour 3 : visite d'Olympie 
  • Après une nuit d'orages, on est arrivés au port de Katakolon, près d'Olympie, lieu des premiers jeux. C'est aussi l'emplacement du temple de Zeus, où était placé la statue de Zeus de Phydias, une des sept merveilles du monde antique. Mais tout est en ruines aujourd'hui, presque difficile de voir deux pierres empilées l'une sur l'autre... Les tremblements de terre ont fait des ravages.
  • Jour 4 : un tour à Ephèse 
  • On arrive enfin à semer l'orage qui nous suit depuis Venise, et on arrive à avoir un peu de ciel bleu au-dessus d'Ephese, haut lieu de culte de la déesse Artemis, où se trouvait le célèbre temple, autre merveille du monde antique. Aussi victime des tremblements de terre, ses pierres ont été réutilisées pour la construction de l'église Ste-Sophie à Istanbul. En bonus, la visite de la chapelle construite à l'endroit de la maison où Ste-Marie mère de Dieu aurait passé ses derniers jours (ne vaut pas le déplacement :p).
  • Jour 5 : découverte d'Istanbul 
  • Le meilleur de la croisière. Istanbul est une ville fascinante, mélange de tradition et de modernité, d'orient et d'occident. On y a vu la cathédrale Ste-Sophie, la mosquée bleue, le grand bazar, et le palais Topkapi (se dit topkapeu). On a aussi eu droit à une vente de tapis (trop cher pour nous, mais vraiment magnifiques), et de bijoux (les célèbres bagues de harem dont j'avais jamais entendu parler :p). On a juste fini par acheter des loukoums (un peu chers, mais vraiment bons), et du thé à la pomme (on croirait du jus de pomme en granules). Malgré une escale de huit heures, c'était vraiment trop court pour bien en profiter. A revoir.
  • Jour 6 : journée en navigation 
  • Alors qu'il faisait un temps radieux en Turquie, on a pris le chemin du retour et retrouvé l'averse laissée sur le chemin durant la nuit. Mais la journée a été belle, et le pont était noir de monde autour des piscines. Ça nous a aussi permis de nous reposer après toutes ces journées à trotter. Des photos du bateau, le MSC Poesia, 300 m de long, 15 ponts, 3000 passagers, 1000 membres d'équipage. Un véritable palace flottant. Mon meilleur lieu de villégiature, les meilleurs services, la meilleure bouffe, le meilleur personnel, you name it. ;)
  • Jour 7 : passage à Dubrovnik 
  • Pour être franc, j'ai été un peu déçu par Dubrovnik. J'en avais entendu tant de bien, et finalement sur place, je me rends compte que c'est pas vraiment exceptionnel. C'est une ville côtière fortifiée, victime de tremblements de terre répétés (en fait on a visité que des sites de tremblement de terre), de fait relativement récente (XVIIe siècle), récemment reconstruite en partie (bombardements de guerre d'ex-Yougoslavie oblige). Les photos aériennes sont très belles, mais une fois sur place, je me rends compte que les façades des maisons/commerces de la rue principale sont communes voire moches. De même, le palais gouvernemental qui a survécu au terrible tremblement de terre de 1700 et quelques n'a pas une architecture vraiment remarquable (en plus la plupart des peintures d'époque exposées sont des croûtes...). C'est vraiment les remparts qui donnent ce cachet si particulier à la ville, et à mon avis la seule visite réellement digne d'intérêt (à part peut-être la cathédrale St-Blaise, et son triptique du Titien).