Imprimer

J'ai enfin reçu mon nouvel iPod !

Et il y a pas à dire, c'est beau. 🙂 Il est plus petit, plus fin et plus léger que mon (pauvre) ancien iPod. Et l'absence presque totale d'éléments mécaniques fait qu'il est bien plus durable que l'ancien. Mais j'aimais toutefois les boutons mécaniques du iPod 1ère génération (1G), on pouvait les appuyer à travers la housse. Et la roue mécanique était plus précise à mon goût.

Mais sur mon nouvel iPod 3ème génération (3G), plus rien de tout ça : les boutons et la roue sont tous tactiles. Et la housse (à présent fournie) est complètement imperméable aux manipulations extérieures. Il faudra donc le manipuler souvent en dehors de la housse, avec les traces de doigts et rayures que ça implique... Peut-être que je finirai par acheter une housse comme l'ancienne pour pallier à ça.

Le point noir du iPod 3G, c'est le câble de connexion Firewire propriétaire qu'il lui ont collé. Dans les modèles 1G et 2G, il y avait un bête connecteur Firewire 6 broches, aussi standard et normal qu'il peut exister. Malheureusement, l'iPod 3G a introduit le dock connector, qui remplit le rôle du feu connecteur Firewire, plus d'autres fonctions. Donc pour la recharge, il me faut un câble spécial. Ce même câble spécial sert à connecter l'iPod sur le Mac. Avant, j'avais le câble Firewire fourni avec l'iPod pour le recharger chez moi, plus un càble Firewire fourni avec un graveur externe pour le connecter au PowerBook (et à l'iBook avant), et un autre câble Firewire fourni avec le chargeur allume-cigare pour iPod de Griffin. Maintenant, je n'ai que le seul câble d'origine pour ces trois usages. Alors que j'aurais aimé avoir au moins deux connexions possibles, sur le dock et dans la voiture... Et je croyais que le dock avait un câble intégré, mais non. 😕

Donc j'ai commandé 2 câbles supplémentaires. Ça va me coûter encore dans les 50 €. Il n'y avait pas que des avantages, dans cette affaire. 🙂